Manifeste pour l’invention d’une nouvelle condition paysanne

Rencontre avec Jean Druon, auteur-producteur-paysan

Dans le cadre d’une petite tournée de présentation de son dernier ouvrage, [Manifeste pour l’invention d’une nouvelle condition paysanne], Jean Druon est de passage à La Tendresse pour une rencontre/débat autour de son travail. Ce travail amorcé en 2008 par L’Observatoire de l’évolution est une contribution à la refondation du politique, à laquelle les humains sont nécessairement tenus pour préserver une vie sur Terre non machinale et éviter de se retrouver ensevelis sous un champ de ruines sociales. En premier lieu, il s’agit de comprendre la raison et la force de ce qui arrive, puis les moyens d’y faire face.

Ce travail amorcé en 2008 par L’Observatoire de l’évolution est une contribution à la refondation du politique, à laquelle les humains sont nécessairement tenus pour préserver une vie sur Terre non machinale et éviter de se retrouver ensevelis sous un champ de ruines sociales. En premier lieu, il s’agit de comprendre la raison et la force de ce qui arrive, puis les moyens d’y faire face.
L’hypothèse est que la société industrielle, en tant que société de masse, n’est pas réformable.
La voie d’une réhabilitation du politique se trouve donc en partie dans une détermination à vivre autrement au lieu de suivre les injonctions de la puissance dominante, et dans le renoncement aux anciennes formes de l’engagement. Ce qui suppose d’inventer de nouvelles modalités de vie, sans attendre un changement social généralisé.
Une vie humaine désirable a besoin de s’ancrer sur des territoires habitables. Ce n’est qu’à partir de là qu’il devient possible de formuler les questions existentielles fondamentales.
C’est par l’invention d’une nouvelle condition paysanne que l’humain sera en mesure d’œuvrer à la satisfaction de ses besoins essentiels et pourra tenter de rétablir un tissu de relations harmonieuses avec ce qui l’entoure.
Le Manifeste s’appuie sur certaines réflexions théoriques : comment les sociétés humaines, puis post-humaines, s’ancrent dans le monde naturel et biologique ; comment elles transforment et accumulent l’énergie et la capitalisent. Comment se développent, en parallèle, les croyances et idéologies qui s’accordent le mieux avec les forces dominantes. Pourquoi fut-il jusque-là impossible d’arrêter le progrès et plus encore de le maîtriser ? Comment la raison sociale et la raison humaine ont-elles fini par diverger ? Comment tout ceci se traduit-il sur le paysage terrestre et, surtout, comment peut-il être désirable de resituer nos existences politiques dans ce contexte ?
Cet ouvrage mêle plusieurs registres documentaires et textuels –photos, reproduction de peintures, poèmes, citations, témoignages– et différents niveaux de développement : tantôt récit factuel et historique, tantôt essai philosophique.
Sa composition laisse entendre une multitude de voix réunies par L’Observatoire de l’évolution, lieu informel animé par Jean Druon. Ce dernier aspire à renouer avec une vie paysanne envisagée comme une voie d’émancipation. Il a cofondé et participe au projet des Terres communes de la Fontié (Tarn). Il est auteur-producteur de films documentaires parmi lesquels Quelques choses de notre histoire (1998), Un Siècle de progrès sans merci (2000), Alerte
à Babylone (2005) et Le Passage du Nord-Ouest (2014).

mai 2020 - juillet 2020

Aucun événement


Manifeste pour l’invention d’une nouvelle condition paysanne