Fête du Court Métrage et Clara Veut Un Nom en concert Les 3èmes Jeudi du Mois du Café Asso de La Tendresse

, par vincent

Suite à une première apparition remarquée lors de la dernière fête de la musique à La Tendresse, Clara Veut Un Nom revient avec un répertoire étoffé. La particularité de ce groupe est de s’être formé à La Tendresse avec en son sein une hacktiviste du Bib, le boulanger, 2 brasseurs, 2 chercheurs toustes en activité dans notre coopérative.

En prélude à cet évènement musical nous avons le privilège d’accueillir une partie du programme de La Fête du Court Métrage présenté par l’association Court sur Pattes.

Ouverture des portes et de la buvette dès 18h30

20h à 21h-Twerke Pupille :
(prix libre)
Courts-métrages à l’air de comédies musicales : sortons les rythmes pour exprimer les maux.
Projection dans le cadre de la Fête du Court-Métrage. "Le but ? Faciliter l’accès à de grands films courts pour faire découvrir ou redécouvrir le court métrage". Durée totale : 45 minutes.

21h15- Concert de "Clara veut un nom" :
(prix libre)
Clara Veut Un Nom - mais lequel ? Un nom d’ici ou de là, prétexte pour une quête au fil des langues, traduisant le voyage d’un groupe polyglotte (Da, ça veut dire oui). CVUN (à oraliser selon la phonologie traditionnelle de la Voïvodine), fruit d’influences multiples, vous emmènera ainsi des steppes rouges de Serbie aux hauts plateaux de Clermont-Ferrand, en passant évidemment par les méandres du Verdanson.
Au cours de leurs concerts, odes à d’innombrables cultures musicales, les 7 (en anglais Ce-VeUN) musicien·nes partagent joyeusement leur goût immodéré pour la multiplicité instrumentale et l’inattendu, poussant le vice jusqu’à interpréter des morceaux traditionnels des Balkans au santour ou des musiques brésiliennes au vibraphone. Le maître mot ? Dé-ré-appropriation culturelle !
La cohérence de ce programme foutraque se construit au cours d’une prestation d’un peu plus d’une heure, où la poésie chantée des dialectes perdus transparaît dans un jeu instrumental en constant renouvellement, interrogation devant ce que la multiplicité a d’unique. Car, en définitive, toutes les chansons ne sont-elles pas des chansons d’amour ?

Adhésion au Café Associatif de La Tendresse obligatoire : prix libre
Restauration et buvette sur place

Voir en ligne : Fête du Court-Métrage