Dans Mes Cordes/Nicolas Beck/Jean Luc Lagarce

Entre concert solo et lecture

Dans un univers personnel, Nicolas Beck propose un objet unique servi par une scénographie ingénieuse associant des textes de Jean Luc Lagarce (« Du luxe et de L’Impuissance » ) et un univers musical créé avec un instrument peu connu : le tarhu.

Dans un univers personnel, Nicolas Beck propose un objet unique, sa
vision du monde, fruit de ses expériences métissées.
Le choix d’associer des mots, en écho à la musique, est venu
naturellement. Soutenir le propos musical et les idées développées dans
les compositions par un texte à la dimension universelle, parlant de notre
rapport au monde, de nos doutes et des rapports complexes entre les
hommes.
« Du luxe et de L’Impuissance » de Jean-Luc Lagarce propose un
cheminement intérieur, tout comme la musique jouée par Nicolas Beck.
En ce sens ils se retrouvent et s’associent pour créer cet écrin, ce cocon,
et permettre au spectateur de se laisser envahir par les mots et la
musique.
Les textes, enregistrés et retravaillés comme de la matière sonore, sont
diffusés et déclenchés en direct par Nicolas Beck afin d’être au plus près
des notes de musique et des intentons de jeu.
Un certain regard sur notre monde, à travers un instrument unique et peu
connu. Revisiter les sons acoustiques, les transformer, les tordre ou les
adoucir à l’extrême, dans une musique singulière, libérée des formats
standard ...tel est le sujet de cette expérience sensorielle.

« Choisir ses amis, admettre ses dégoûts, revendiquer sa propre
intolérance. Ne pas aimer tout et tout le monde et aimer mieux, de fait,
nos préférés. Avoir quelques inimités indiscutables et des tendresses
inavouées. Ne pas toujours dire notre amour, ne pas en être capable, ou
trop compliqué, ou trop risqué, oui pas doué, mais par contre, plus facile
et pourtant rarement saisi, s’offrir ce petit luxe d’affirmer quelques
hargnes de temps en temps. »
J.L. Lagarce

Scénographie
Un étrange parcours est posé, là, devant le musicien, parsemé d’objets
fait de bois, de cartons et de métal. Alors que la musique se déploie, une
petite locomotive électrique circule et flm dans ce décor d’objets presque
irréels, créant un monde imaginaire. On peut ainsi la suivre en direct et
voir ce paysage évoluer au fl du concert.
Les mobiles sont réalisés par Marie Michelle et les lumières par Hervé
Rioux. Ce parcours flmé, et retranscris sur une toile de fond devient
l’écran de la pensée. Mêlant compositions et improvisations, dans une
écriture moderne et évoluant vers d’improbables paysages visuels et
sonores, ce concert, soutenu par les mots de Jean-Luc Lagarce, emmène
le spectateur à la découverte du tarhu.

L’équipe
Tarhu, compositions, conception du projet : Nicolas Beck
Créaton vidéo, lumières : Nicolas Crespo
Voix enregistrées : Fréderic Solunto / Isabelle Mestre
Regard extérieur : Isabelle Mestre
Scénographie : Marie Michèle
Objets lumineux : Hervé Rioux
Textes, extraits « Du Luxe et de L’Impuissance » Jean-Luc Lagarce
© Editons Les Solitaires Intempestfs

Ce projet est porté par le Collectf Oh ! à Strasbourg.
Avec le souten de la Ville de Strasbourg, de la Région Grand-Est et de la DRAC Grand-Est.

Ouverture des portes 20h
Début du concert 21h
Entrée concert Prix Libre
Adhésion prix libre au Café associatif de la Tendresse

octobre 2022 - décembre 2022

Aucun événement


Teaser Dans Mes Cordes